Actions au Sénégal

Soutien au village Aga Biram

En 2012, Samaane Sénégal rencontrait madame Astou Faye, présidente de l’association AND LIGGEYAL AGA BIRAM, dont l’objet est de promouvoir « les activités de développement du village et de contribuer au maintien des jeunes filles à l’école ».

Le village d’Aga Biram, accessible par une piste de sable, rassemble 1 700 habitants sur 6 hameaux, dont 400 femmes, 900 enfants ou jeunes de moins de 25 ans. Les cases et concessions familiales traditionnelles s’organisent autour d’une église et d’une mosquée (population mixte, sérère et wolof, catholique et musulmane), d’une petite case de santé et d’une école.

Après étude sur le terrain et analyse des besoins et des solutions souhaitées par la population, un accord de partenariat a été signé en 2015, entre nos 2 associations. L’association locale partenaire assure la coordination des projets dans le village d’Aga Biram (commune de Nguéniène chef lieu dans le département de Mbour, région de Thiès).

Un moulin solaire, pour générer des revenus

Depuis 2015, l’opération dite « MIL SOLEILs » à Aga Biram, a consisté à :
  • doter le village d’un moulin à mil fonctionnant à l’énergie photovoltaïque,
  • organiser et financer des classes d’alphabétisation en langue maternelle (sérère) complétées par une formation fonctionnelle adaptée d’apprentissage d’activités génératrices de revenus. (Evaluations et thèse de Master de Monsieur Sow en Annexe 7, 8 et 9).
Ce projet a été construit en partenariat avec la section Recherche et Développement de Nadji Bi (Groupe franco-sénégalais spécialisé dans l’apport de l’énergie solaire dans les pays du Sud). Notre association avait bénéficié du prix COP21 de l’Agence des MicroProjets (AMP) pour sa réalisation et a été évaluée avec succès par une équipe de l’AMP en novembre 2018. (Article paru dans la revue AVENTURE de mars 2019 – extrait en annexe 4). Le moulin à mil fonctionne à la grande satisfaction des femmes du village et un tiers des recettes permet aux femmes d’investir dans de nouvelles activités génératrices de revenus. En 2019, le moulin a permis aux femmes de bénéficier de 20 tonnes de farine de mil.

Des livres, pour l'éducation des filles

Sur le modèle expérimenté dans le village de Samaane, un membre du Conseil d’Administration (professeur des écoles) a monté un partenariat avec une école parisienne qui finance, à chaque rentrée scolaire depuis 2016, l’achat sur place des fournitures scolaires pour l’école primaire d’Aga Biram. Le don des fournitures scolaires, achetées sur place par les enseignants, avec un membre de l’association, permet à tous les enfants de poursuivre leur scolarité.

Notre objet principal, avec notre partenaire local, l’association AND LIGGEYAL AGA BIRAM, est de promouvoir l’éducation des filles qui quittent habituellement l’école pour aider aux travaux quotidiens des familles nombreuses (préparation des repas, garde des enfants en bas âge…). Le moulin à mil solaire, l’alphabétisation des mamans et le soutien des élèves participe à l’émancipation des jeunes et petites filles.

... Suites envisagées ...

Depuis 2015 l’association Samaane Sénégal analyse les besoins des habitants du village d’Aga Biram tels qu’exprimés par leurs associations locales de développement : la coopérative des femmes, les enseignants et le partenaire principal, la présidente de l’association « AND LIGGEYAL AGA BIRAM ».

Les projets de développement (agriculture, énergie, santé, éducation…) sont étudiés selon les priorités exprimées, les moyens de l’association, les partenariats possibles et le soutien des autorités locales. Ce travail avec la population s’inscrit dans les objectifs du Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030. (Tableau de synthèse des projets en annexe 6)

Des missions ponctuelles des membres de l’association, d’étudiants ou de jeunes professionnels, peuvent permettre de mener des expérimentations avec de nouvelles technologies et des méthodes respectueuses de l’environnement.

Les projets sources de revenus peuvent donner lieu à la création d’emplois rémunérés (meunier et gestion du moulin à mil, agents sanitaires).

Nos actions sont menées avec le souci d’une réalisation raisonnable au regard des moyens des villages voisins d’Aga Biram afin de créer une émulation en limitant les sentiments d’envie, inévitables en cas de solutions coûteuses ou démesurées par rapport à l’économie locale.

Par ces réponses aux demandes de la population, l’association poursuit l’objectif de limiter l’exode rural en donnant aux familles les moyens de faire vivre leurs enfants et de les éduquer, afin que ceux-ci deviennent acteurs du développement de leur pays.

Les commentaires sont clos.