Depuis 2008 le projet « MIL SOLEILs » est en gestation ! En effet, l’installation du moulin à mil, au sein du village de Samaane au Sénégal, a permis de libérer les femmes d’une charge de travail chronophage et physiquement éprouvante. Financé par l’Association et installé par des bénévoles sénégalais en 2007, il permet, depuis 2012, aux femmes de suivre des cours d’alphabétisation et de réaliser des activités génératrices de revenus. De plus, le moulin à mil génère des revenus répartis en trois tiers : salaire du meunier, achat du carburant et frais de maintenance et investissements gérés par les femmes.

Cette expérience a été à l’origine des constats et réflexions du projet « MIL SOLEILs » : l’installation d’un moulin à mil est un pré-requis pour donner aux femmes les moyens de leur émancipation et améliorer la qualité de vie de leur famille ; il participe à l’amélioration de l’alimentation, de la scolarisation des jeunes filles et de la santé.

Au-delà même de l’aspect environnemental, le prix d’achat de fuel et des maintenances, réduit le montant disponible pour les salaires et l’épargne. Ce constat est à l’origine de notre volontéd’expérimenter une énergie alternative àfaible coûtd’usage pour de futures implantations de moulins à mil dans d’autres villages de brousse.

Ainsi en 2013 les contacts pris avec des étudiants au Québec et à Montpellier, permettent de lancer l'opération MIL SOLEILs sur site pilote à Popenguine, dès mai 2014. Au terme de l'évaluation qui en sera faite... En 2015, un transfert de compétence permettra la construction, au Sénégal, de ce matériel, pour être ultérieurement implantés dans des villages de brousse.

Depuis la fin 2010, l'installation à Samaane d'une pompe hydraulique permet d'alimenter en eau potable le village et d'irriguer un périmètre agricole de 5 hectares.

L'Association Villageoise de Développement (AVD) de Samaane, soutenue par Jappoo Développement (chef de projet) et Association "Pour le Village de Samaane", donne priorité en 2011, à la formation des villageois volontaires (hommes et femmes) pour se professionnaliser dans la culture de plantes médicinales, d'arbres à fruits (manguiers, agrumes...) et d'un maraichage économe en eau.

La formation agricole théorique fera l'objet d'applications pratiques régulières sur le terrain de Samaane pour l'apprentissage de techniques d'éco-agriculture, adaptée au contexte local.

Parallèlement de jeunes villageois se forment à la maintenance du forage et des équipements techniques.

La gestion de l'accès à l'eau et aux ressources communautaires mises à disposition des agriculteurs et du groupement des femmes, sera placée sous la responsabilité de l'AVD, moyennant une participation adaptée.


Depuis 2005, l'association mène ses projets en réponse aux besoins exprimés par la communauté villageoise, dans le respect des axes de développement officiels du Sénégal :

1 - Santé
Rendre pérenne le fonctionnement de la case de santé de Samaane, inscrite dans la carte du district sanitaire de Thiadiaye en recrutant et formant le personnel nécessaire au bon fonctionnement des soins et des actions de prévention.

La case de soin construite en 2008 est opérationnelle, grâce aux femmes du village formées auprès de l'hôpital du district et du poste de santé référent.

2 - Education

Mener un partenariat avec la coopérative scolaire de l'école fréquentée par les enfants de Samaane et des environs.

Impliquer des classes françaises dans des échanges avec les élèves et leurs instituteurs, dans l'optique d'une sensibilisation à la solidarité internationale.

Participer à l'alphabétisation des femmes et à l'éducation des jeunes pour leur donner accès à des choix de développement pertinents et adaptés.

3 - Lutte contre la pauvreté et l'exode rural
Doter le village de Samaane traditionnellement agricole d'un terrain irrigué, permettant une culture diversifiée et respectueuse de l'environnement, source de revenus pour les familles et la communauté villageoise.

Rendre autonome le village dans la gestion de ses propres ressources, pour assurer la gestion de ses structures communautaires (santé, éducation, vie culturelle...). Créer des emplois locaux limitant l'exode rural des jeunes de Samaane et de ses environs.

Au terme des travaux à Samaane, l'Association proposera à la Communauté rurale dont relève Samaane, de faire bénéficier les villages avoisinants de projets de développement adaptés, grâce à son expérience et aux partenariats liés en France et au Sénégal.

Parallèlement, l'association participe à des actions de sensibilisation à la solidarité internationale à partir des exemples concrets de ses réalisations, en collaboration avec ses amis et partenaires sénégalais en France et au Sénégal.