Depuis 2008 le projet « MIL SOLEILs » est en gestation ! En effet, l’installation du moulin à mil, au sein du village de Samaane au Sénégal, a permis de libérer les femmes d’une charge de travail chronophage et physiquement éprouvante. Financé par l’Association et installé par des bénévoles sénégalais en 2007, il permet, depuis 2012, aux femmes de suivre des cours d’alphabétisation et de réaliser des activités génératrices de revenus. De plus, le moulin à mil génère des revenus répartis en trois tiers : salaire du meunier, achat du carburant et frais de maintenance et investissements gérés par les femmes.

Cette expérience a été à l’origine des constats et réflexions du projet « MIL SOLEILs » : l’installation d’un moulin à mil est un pré-requis pour donner aux femmes les moyens de leur émancipation et améliorer la qualité de vie de leur famille ; il participe à l’amélioration de l’alimentation, de la scolarisation des jeunes filles et de la santé.

Au-delà même de l’aspect environnemental, le prix d’achat de fuel et des maintenances, réduit le montant disponible pour les salaires et l’épargne. Ce constat est à l’origine de notre volontéd’expérimenter une énergie alternative àfaible coûtd’usage pour de futures implantations de moulins à mil dans d’autres villages de brousse.

Ainsi en 2013 les contacts pris avec des étudiants au Québec et à Montpellier, permettent de lancer l'opération MIL SOLEILs sur site pilote à Popenguine, dès mai 2014. Au terme de l'évaluation qui en sera faite... En 2015, un transfert de compétence permettra la construction, au Sénégal, de ce matériel, pour être ultérieurement implantés dans des villages de brousse.

Depuis la fin 2010, l'installation à Samaane d'une pompe hydraulique permet d'alimenter en eau potable le village et d'irriguer un périmètre agricole de 5 hectares.

L'Association Villageoise de Développement (AVD) de Samaane, soutenue par Jappoo Développement (chef de projet) et Association "Pour le Village de Samaane", donne priorité en 2011, à la formation des villageois volontaires (hommes et femmes) pour se professionnaliser dans la culture de plantes médicinales, d'arbres à fruits (manguiers, agrumes...) et d'un maraichage économe en eau.

La formation agricole théorique fera l'objet d'applications pratiques régulières sur le terrain de Samaane pour l'apprentissage de techniques d'éco-agriculture, adaptée au contexte local.

Parallèlement de jeunes villageois se forment à la maintenance du forage et des équipements techniques.

La gestion de l'accès à l'eau et aux ressources communautaires mises à disposition des agriculteurs et du groupement des femmes, sera placée sous la responsabilité de l'AVD, moyennant une participation adaptée.


Depuis 2005, l'association mène ses projets en réponse aux besoins exprimés par la communauté villageoise, dans le respect des axes de développement officiels du Sénégal :

1 - Santé
Rendre pérenne le fonctionnement de la case de santé de Samaane, inscrite dans la carte du district sanitaire de Thiadiaye en recrutant et formant le personnel nécessaire au bon fonctionnement des soins et des actions de prévention.

La case de soin construite en 2008 est opérationnelle, grâce aux femmes du village formées auprès de l'hôpital du district et du poste de santé référent.

2 - Education

Mener un partenariat avec la coopérative scolaire de l'école fréquentée par les enfants de Samaane et des environs.

Impliquer des classes françaises dans des échanges avec les élèves et leurs instituteurs, dans l'optique d'une sensibilisation à la solidarité internationale.

Participer à l'alphabétisation des femmes et à l'éducation des jeunes pour leur donner accès à des choix de développement pertinents et adaptés.

3 - Lutte contre la pauvreté et l'exode rural
Doter le village de Samaane traditionnellement agricole d'un terrain irrigué, permettant une culture diversifiée et respectueuse de l'environnement, source de revenus pour les familles et la communauté villageoise.

Rendre autonome le village dans la gestion de ses propres ressources, pour assurer la gestion de ses structures communautaires (santé, éducation, vie culturelle...). Créer des emplois locaux limitant l'exode rural des jeunes de Samaane et de ses environs.

Au terme des travaux à Samaane, l'Association proposera à la Communauté rurale dont relève Samaane, de faire bénéficier les villages avoisinants de projets de développement adaptés, grâce à son expérience et aux partenariats liés en France et au Sénégal.

Parallèlement, l'association participe à des actions de sensibilisation à la solidarité internationale à partir des exemples concrets de ses réalisations, en collaboration avec ses amis et partenaires sénégalais en France et au Sénégal.

 

 

Grâce à leur soutien financier, technique, matériel ou fonctionnel... l'association mène ses actions à Samaane (Sénégal) et en France avec :

Fondation CNP Assurances 

 

Maire de Nguéniène : signature d'une charte

Label Paris Co-Développement Sud (prix 2010)

Carrefour des Associations Parisiennes

Le programme agricole de Samaane et les actions de partenariat avec les Mbourois de Paris (APECS), ont reçu le Label Paris Co-développement Sud 2010. Consulter le site de la Mairie de Paris : http://www.paris.fr/portail/associatifs/Portal.lut

Association Petite Côte sur Seine (les M'bourois de France)

Les Rotary Club de Vendôme et Dakar Doyen et Irrigasc

Jappoo Développement

Enda Madesahel

Association Vivre en Brousse

Comités d’Entreprise (CNP, TDF, Cosog)

Les Maisons des Associations de Paris 

Voyageurs du Monde

 

Association Pour le Rayonnement de Port Royal des Champs 

 Adaaje - WATATOU : groupement de jeunes bénévoles locaux

 

Et tous les autres ...

2014/2015 : Opération MIL SOLEILs démarre !

2013/2014 : L'Association, Jappoo Développement et leurs partenaires ont accompagné les villageois de Samaane jusqu'à leur autonomie pour la gestion de leurs ressources. Voir le compte-rendu de la mission de mars 2014

2012


Histoire de l'Association depuis 2005 : écouter RFM : http://www.khadyfm.com/podcasts/kaddu-diaspora-recevait-dr-marie-hlne-mallet-et-louis-etienne-diouf.html

L'Association et ses partenaires continuent leur soutien au développement de Samaane.
Voir le compte-rendu de la mission de mars 2012

Mai 2012, grand succès du 1er colloque au CAP avec Pierre Schapira, Chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie à la Mairie de Paris.Compte rendu du colloque

2011


Consulter "Année 2011 en images"

Grâce à l'irrigation d'un terrain de 5 hectares, l'Association et ses partenaires ont réalisé les projets des habitants de Samaane :

  • la rénovation du forage et la construction d'un réservoir (Vivre en Brousse)
  • la mise en culture de plantes médicinales (ENDA Madesahel), de 300 arbres dont des fruitiers tropicaux (Rotary Club)
  • du maraîchage pour l'alimentation des familles et la vente sur le marché à la période de la "soudure"
  • des formations techniques ont réunis femmes et hommes de Samaane pour la fabrication de compost naturel, l'utilisation de plantes insecticides...

et grande fierté ! le terrain de Samaane a accueilli les stagiaires d'un congrès national d'agro écologie !

La case de santé de Samaane, soutenue par la Fondation CNP Assurances, est équipée et gérée sous la tutelle de l'hôpital du district et le poste de santé de LOULY N'Dia.

Les élèves de CM2 ont passé le concours d'entrée au Collège, 5 enfants de Samaane fréquentent le Collège de Sandiara depuis la rentrée de novembre 2011.

 

2010/2011


Les villageois bénéficient en 2010/2011 de formations pour assurer la maintenance du matériel hydraulique, la gestion de l’accès à l’eau, appréhender des techniques agricoles économes en eau et en intrants.

Allez consulter "Compte rendu de la mission de mars 2011"

Allez consulter "Relevé de décision CA mai 2011"

 

2010



l'Association Villageoise de Développement (AVD), est créée et déclarée en préfecture. Cette structure dont l’objet est le développement de la communauté villageoise et de ses ressources agricoles, humaines, culturelles, regroupe tous les villageois volontaires (femmes, hommes, jeunes adultes, chef du village, anciens...).

La case de santé, éclairée grâce à un panneau solaire, est aménagée avec un préau extérieur destiné aux « causeries »  aux campagnes de vaccination, aux actions de prévention de santé, et de sanitaires, avec bloc douche et future adduction d’eau potable. Elle est reconnue officiellement comme la 14e du district sanitaire de Thiadiaye.

Un terrain agricole de 4 hectares est maintenant irrigué grâce à un château d’eau, une pompe hydraulique puissante et un système d’irrigation qui permettra l'installation d'un goutte à goutte.

Le programme agricole défini avec l’AVD, prévoit la délimitation de parcelles sécurisées avec une diversification des cultures telles que la plantation d’un verger (système Irrigasc), de plantes médicinales, de cultures maraichères sous la responsabilité des chefs de famille et d’une parcelle communautaire gérée par le groupement des femmes de Samaane.

 

2009


 

Depuis novembre 2008, l'association propose à des petits groupes de voyageurs de venir passer une semaine en "Immersion à Samaane". Allez consulter "Voyage à Samaane"

En juillet 2009, le premier bébé est né dans la case de santé.

Des techniciens agronomes et hydrauliciens sénégalais, participent aux études et préparations des devis d'un projet d'installation d'un château d'eau pour l'irrigation d'une terrain agricole appartenant au village.

L'association prépare avec l'ONG Jappoo Développement, le programme agricole projeté avec les villageois de Samaane.

 

2008 : case de soins


 

La case de soins de 100m2 est inaugurée en novembre 2008 , elle est tenue par deux femmes du village (ASC et Matrone), formées à l'hôpital et au poste de santé du district ; elles distribuent les premiers soins d'hygiène et de prévention primaire, les médicaments de base.

La construction de la case s'appuie sur les compétences et la main d'oeuvre villageoise et sur le soutien d'un entrepreneur local ; le financement assuré par la fondation CNP Assurance est coordonné par l'Association "Pour le village de Samaane" et un groupe de jeunes bénévoles locaux.


Un moulin à mil a été acheté sur les conseils des femmes grâce au produit des ventes de Noël, organisées par l'Association.

Equipé d’un moteur à fuel et de conception robuste, il sera  utilisé par Samaane et les villages environnants moyennant un droit d’usage qui financera l’achat du carburant et les frais d’entretien.

Le temps ainsi libéré favorisera la scolarisation des filles et donnera aux mères de famille la possibilité de varier leurs activités (artisanat, amélioration du potager, soins aux tout-petits…).

 

2007


 

Remise au chef du village d'équipements scolaires pour l'ensemble des enfants scolarisés du village de Samaane.

Pose de la première pierre d'une case de soins, le 28 octobre 2007.

Financement de la formation "agent de santé" d'une femme de village.


 

 

 

2006


Distribution à toutes les familles de moustiquaires imprégnées d'insecticides, premier rempart contre le paludisme.

Achat de sacs de riz pour le village lors de la période de rupture entre les récoltes (faible pluviométrie en 2005).

Analyse de l'état sanitaire des habitants de Samaane.

Informations supplémentaires